Il existe des centres de formation qui deviennent centre d’examen permettant à l’employeur de délivrer l’Aipr.

Cette formation comprend un double objectif à savoir :

  • Une obligation de compétences pour le personnel qui intervient près des réseaux
  • Un renforcement des compétences des intervenants qui préparent et exécutent les travaux proches des réseaux.

Publics et cibles de la formation

Les compétences qui seront acquises par le salarié qui interviennent pour préparer ou exécuter des travaux près des réseaux électriques vont être concrétisées  par l’Autorisation d’Intervention à Proximité des Réseaux (AIPR) que lui délivre son employeur.

Cette formation est dispensée pour les 3 catégories de travailleurs et nous intéressons dans cet article au profil concepteur à savoir :

  • Le salarié du maître d’ouvrage ou du maître d’œuvre devant intervenir en préparation ou suivi des projets de travaux.
  • Pour tout projet, un salarié du maître d’ouvrage au moins ou de l’organisme intervenant pour son compte, doit être identifiable comme titulaire d’une AIPR « concepteur ». 
  • Cependant, tout prestataire en localisation des réseaux ou en récolement de réseaux neufs voulant être certifié, doit  avoir au moins une personne titulaire d’une AIPR « concepteur ».

Les conditions minimales pour passer le QCM Aipr concepteur

  • Un CACES® en cours de validité qui prend en compte la réforme anti-endommagement
  • Un titre, diplôme, certificat de qualification professionnelle, des secteurs du bâtiment et des travaux publics ou des secteurs connexes, qui date de moins de 5 ans et qui tient compte de la réforme anti-endommagement.
  • une attestation de compétences délivrée après un examen par QCM encadré par l’État, et daté de moins de 5 ans.
  • Pour des travaux strictement aériens et sans impact sur les réseaux souterrains, une habilitation électrique est nécessaire
  • Un titre, diplôme ou certificat de portée équivalente à l’un des 4 ci-dessus délivré dans un autre État membre de l’Union européenne.
L’examen en QCM qui valide l’Aipr concepteur

Comment s’inscrire à l’examen QCM : Les modalités d’inscription

Nous allons vous expliquer ci-dessous les conditions qui incombent à l’employeur pour que ses salariés passent le QCM permettant la validation l’Aipr Concepteur.

L’employeur :

  • Les salariés doivent disposer des compétences suffisantes en matière de préparation ou exécution des travaux à proximité des réseaux, pour leur faire passer l’examen par QCM dans un centre d’examen reconnu par le MEDDE
  • Est libre du choix du mode de formation de ses salariés. 

Les centres d’examen sont également “centre de formation AIPR” et peuvent proposer à l’employeur

  • L’examen seul sans formation suivie auparavant
  • Une formation suivie de l’examen (si l’employeur juge la formation nécessaire)

L’employeur doit obligatoirement informer le centre d’examen :

  • Du profil du salarié
  • Des difficultés éventuelles concernant le salarié qui va exiger une lecture des questions/réponses par un représentant du centre d’examen.

Les questions du QCM

C’est un ensemble de 178 questions élaborées par un comité de pilotage national réunissant toutes les parties prenantes, et auxquelles sont associées des illustrations.

Le nombre de questions pour un concepteur sont de 40 avec le barème suivant

  • Bonne réponse : + 2 points
  • “je ne sais pas” : 0 point
  • Mauvaise réponse à une question ordinaire : – 1 point
  • Mauvaise réponse à une question prioritaire : – 5 points 

Critères de réussite à l’examen

Un concepteur doit obtenir un  score minimal de 48 points / 80

En cas de réussite de l’examen :

  • Le centre d’examen délivre une attestation de compétences
  • Sur le fondement de cette attestation de compétences, l’employeur peut délivrer à son salarié une AIPR dont le délai de validité ne peut dépasser le délai de validité de l’attestation de compétences.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici