La création d’une holding a le vent en poupe en France. Depuis ces cinq dernières années, 60 % des PME de 100 à 250 salariés sont détenues par les holdings. Même les PME de moins de 100 salariés sont également visées par ces groupes de sociétés. Elles sont 35 % à appartenir à une holding. 

La société de holding : définition 

Une société holding (société mère) est une société détenant des actions ou des titres dans plusieurs entreprises (filiales). Les associés/actionnaires ont un objectif précis : exercer un pouvoir significatif dans les sociétés détenues par le holding. 

On peut distinguer deux types de holding : 

Les holdings financières 

Il y a la holding financière lorsque la société mère est une société financière. Il y a la holding bancaire et la holding financière non bancaire. Dans tous les cas, le rôle de la société mère est de financer les entreprises ou participer à la formation de groupes industriels. Ici, la holding exerce une activité qui lui est propre. À savoir, fournir des services financiers tels que la distribution de crédits et de produits d’investissement.

Les holdings patrimoniales 

Il y a holding patrimoniale lorsque la société mère n’exerce pas d’activité professionnelle propre. Son seul objet est de détenir des actions ou des parts de ses filiales. 

Les avantages d’une société de holding  

La création d’une societe holding apporte de nombreux avantages aux associés ou aux actionnaires. 

Obtenir facilement le contrôle de plusieurs sociétés

Si vous voulez contrôler 5 sociétés différentes, il faut que vous déteniez plus 50 % des droits de vote dans chacune de ces sociétés. Avec une holding, il suffit que vous déteniez plus de 50 % des droits de vote dans le holding. Donc, vous n’avez qu’à investir dans la société mère pour contrôler les filiales. 

Transmission facile d’entreprises 

Il est beaucoup plus difficile de partager plusieurs sociétés entre quelques successeurs. Chaque entreprise possède chacune son chiffre d’affaires, ses bénéfices, son capital, etc. En créant une holding, il vous suffit de partager équitablement le capital de celle-ci entre vos héritiers. 

Avantages fiscaux 

  • Régime mère-fille : le résultat net de la filiale remonte à la société holding et bénéficie d’une déduction fiscale de 95 % de sa valeur. Autrement dit, 95 % des dividendes sont exempts d’impôts. Pour bénéficier de ce régime, la société mère doit détenir au moins 5 % du capital social de la société fille. Et les deux sociétés doivent être assujetties à l’IS. 
  • Régime de l’intégration fiscale : elle permet de globaliser l’imposition des bénéfices des sociétés au sein de la holding. Ce qui veut dire qu’il faut additionner les résultats de toutes les sociétés pour calculer le montant imposable. De cette manière, la perte de certaines sociétés vient diminuer les impôts dus. Pour bénéficier de ce régime, il faut que la société mère détienne 95 % du capital social de la filiale. 

Avantages juridiques 

Le holding permet de faire entrer plusieurs investisseurs dans votre société tout en gardant le contrôle. En effet, vous devez accorder aux investisseurs pas plus de 49 % du capital de votre société si vous voulez rester majoritaire. En créant un holding, vous pouvez céder 49 % du capital de la filiale et 49 % du capital de la société mère. 

Avantages pratiques 

Plusieurs fonctions supports du groupe d’entreprises peuvent être regroupées au sein de la holding. Il s’agit entre autres du département marketing, comptabilité, logistique, services généraux, etc. 

Création d’une société de holding  

Les démarches pour creer une holding sont similaires à la création des autres types de sociétés. 

Le choix du statut juridique 

La holding doit adopter la forme juridique d’une société. Aussi, ses fondateurs ont le choix entre les statuts de SA, SAS, SASU ou encore la SARL. 

L’acquisition des titres d’une filiale 

  • Il est possible de créer d’abord une société holding ; puis, créer de sociétés opérationnelles dont tout ou partie des actions seront détenus par la holding. 
  • Vous pouvez aussi créer une holding ; puis lui apporter des titres de sociétés avec lesquelles vous voulez investir. 
  • Vous pouvez aussi utiliser la holding pour racheter totalement ou partiellement d’autres entreprises. 
Article précédentCréer une EURL : les étapes
Article suivantLes formes juridiques d’une entreprise

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici