Lorsque vous créez une entreprise individuelle, vous pouvez opter pour le régime d’auto-entrepreneur. Ce choix ouvre la voie à de nombreux avantages. 

Pourquoi devenir auto-entrepreneur ?  

Le régime d’auto-entrepreneur permet de créer son auto entreprise facilement avec des démarches administratives simplifiées. De plus, vous bénéficierez de nombreux autres avantages dans la gestion, l’exploitation et l’optimisation de votre activité. 

Entreprise facile à gérer 

La peur d’être confronté aux problèmes de gestion constitue l’un des freins à l’entrepreneuriat. Mais avec l’auto entreprise, vous n’êtes plus obligé d’établir des comptes annuels compliqués (bilan, compte de résultat, dépréciation des immobilisations, etc.). Il vous suffit d’ouvrir un compte bancaire pour votre entreprise. Puis, il suffit de :  

  • Tenir un livre de recettes/dépenses, 
  • Établir des factures pour vos clients, 
  • Déclarer votre chiffre d’affaires, 
  • Régler vos cotisations fiscales et sociales. 

Régime cumulable avec d’autres statuts 

L’auto-entrepreneuriat est aussi un moyen pour générer des compléments de revenus. Vous pouvez cumuler les revenus issus de votre entreprise avec ceux provenant d’autres activités. Ce régime est ouvert à tous les profils : 

  • Étudiant, 
  • Demandeur d’emploi, 
  • Salarié, 
  • Dirigeant assimilé salarié, 
  • Fonctionnaire, 
  • Retraité. 

Régime fiscal avantageux 

Opter pour le versement libératoire de l’impôt sur le revenu vous offre de nombreux avantages pratiques : 

  • Le calcul de l’impôt à payer est simple ; 
  • Vous pouvez anticiper le montant de votre impôt ; 
  • Le taux de l’impôt n’est pas progressif, donc prévisible ; 
  • Vous pouvez gérer plus facilement votre trésorerie. 

Allègement des charges sociales 

Depuis les 1er janvier 2020, les auto-entrepreneurs bénéficient de l’exonération partielle de cotisations sociales pendant la première année d’activité. L’exonération est : 

  • Totale lorsque les revenus sont inférieurs à 30 852 €,
  • Dégressive si les revenus sont compris entre 30 82 € et 41 136 €, 
  • Annulé lorsque les revenus excèdent 41 136 €. 

Exonération de TVA 

Il y a un autre grand atout pour ceux qui veulent créer une auto entreprise : la franchise de TVA. Pour bénéficier de cette exonération, le chiffre d’affaire de l’auto entreprise ne doit pas dépasser un certain seuil : 

  • 34 400 €/an pour les activités de prestation de services, 
  • 85 800 €/an pour les activités commerciales et assimilées. 

Le fait de ne pas payer la TVA vous offre également d’autres avantages : 

  • Vos prix sont plus compétitifs puisque vous ne facturez pas la TVA à vos clients, 
  • Vous êtes exempt de la déclaration de TVA. 

Comment créer son auto entreprise ? 

Pour créer son auto entreprise, l’entrepreneur bénéficie d’une démarche simplifiée. Voici les démarches à faire. 

Déclarer son entreprise 

Vous pouvez effectuer la déclaration de début d’activité en ligne ou sur place, auprès de l’Urssaf ou du guichet unique. Pour cela, vous devez fournir : 

  • Formulaire P0 Micro-Entrepreneur rempli, 
  • Une copie de votre pièce d’identité. 

Cette déclaration vous permet d’ouvrir une auto entreprise. Après cela, le document est transmis automatiquement au Centre de formalités des entreprises (CFE). Le CFE peut être : 

  • L’Urssaf pour ceux qui exercent une profession libérale, 
  • La Chambre de commerce et de l’industrie pour ceux qui font de l’activité commerciale, 
  • La Greffe du tribunal de commerce pour les agents commerciaux, 
  • La Chambre de métiers et de l’artisanat pour ceux qui exercent une activité artisanale. 

Fournir des documents supplémentaires pour les activités artisanales et commerciales 

Ceux qui exercent une activité commerciale sous le régime micro entrepreneur doivent immatriculer son entreprise au Registre de commerce et de société (RCS). L’intéressé doit fournir d’autres documents au CFE : 

  • Un justificatif de domicile, 
  • Une déclaration sur l’honneur attestant qu’il n’a jamais fait l’objet d’une sanction juridique lui empêchant d’exercer une activité artisanale,
  • Une photocopie de diplôme ou un justificatif d’expérience si l’activité concerne une profession réglementée exigeant des qualifications.

Recevoir les documents de création d’entreprises 

4 semaines ou plus après la déclaration, votre CFE vous transmet les documents suivants. Ils sont à conserver précieusement. 

  • Certificat d’inscription au répertoire SIRENE comportant notamment le numéro SIRET et le code APE. 
  • Notification d’affiliation au régime de la microentreprise.
  • Extrait K pour ceux qui exercent une activité artisanale ou commerciale.
  • Avis attestant votre affiliation au régime général de la Sécurité sociale.
Article précédentComprendre la taxe sur les salaires
Article suivantCréer une EURL : les étapes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici