En France, la création d’entreprise implique généralement une quantité ridicule de paperasserie et de bureaucratie. L’une des rares exceptions est le statut de micro-entrepreneur, qu’on appelait autrefois auto-entrepreneur.

Devenir micro-entrepreneur est une excellente option, que vous souhaitiez travailler à votre compte, travailler à votre compte ou offrir un service en tant qu’accompagnateur.

QUI PEUT ÊTRE UN MICRO-ENTREPRENEUR ?

Les usages courants par les expatriés incluent les services de traduction indépendants, les professeurs de langues, les professeurs d’anglais, les artistes, les instructeurs de yoga, les guides touristiques, la conception web, la photographie, les stylistes et les professionnels du marketing. J’utilise le mien pour le travail de consultant indépendant dans les médias. Voici une liste complète des métiers admissibles.

Il y a d’importantes limitations, notamment :

Vous ne pouvez employer personne (bien que vous puissiez travailler avec votre conjoint). Ce n’est pas un permis de travail. Vous devez déjà avoir l’autorisation de travailler en France avant de postuler. Si vous voulez ouvrir une boutique ou vendre des articles, le statut de micro-entrepreneur pourrait ne pas vous convenir. De plus, certaines activités professionnelles sont interdites en vertu de ce statut, comme la construction et d’autres services pour lesquels vous avez besoin de permis spéciaux.

COMMENT INVOQUER

Les entreprises ou les clients qui vous embauchent auront besoin de certaines informations spécifiques afin de vous payer. Voici un exemple de facture :

Quelques détails à noter :

Lorsque vous indiquez les frais pour votre service, vous devez indiquer qu’il s’agit du Prix HT (prix hors taxes). En effet, lorsque vous travaillez sous le statut de micro-entrepreneur, c’est VOUS qui êtes responsable des impôts et non l’entreprise et cela doit être indiqué sur la facture.

Si vous voulez être payé par dépôt direct, assurez-vous d’inclure vos coordonnées bancaires, y compris l’IBAN, SWIFT/BIC et RIB. Note : techniquement, vous avez besoin d’un compte bancaire dédié pour cette activité de travail.

DÉCLARATION ET PAIEMENT DES IMPÔTS

Lorsque vous travaillez sous le statut de micro-entrepreneur, vous êtes responsable de déclarer et de payer toutes les taxes sur ce que vous gagnez, et non pas le client qui vous a embauché. Les entreprises l’adorent évidemment et l’intention de la France en créant ce statut était de mieux s’adapter à l’économie du spectacle.

Déclarer vos revenus

Vous avez deux options pour déclarer : Vous recevrez un formulaire d’impôt par la poste ou vous pouvez créer un compte sur www.impots.gouv.fr Il s’agit du même site Web que celui que vous utilisez peut-être déjà pour payer vos impôts personnels, mais vous devez créer un compte différent pour votre activité commerciale.

Selon le choix que vous avez fait dans votre demande, vous devez déclarer vos revenus mensuellement ou trimestriellement.

N’oubliez pas d’inclure également les revenus de votre micro-entrepreneur dans vos déclarations fiscales personnelles.

Taux de Cotisations

Pour les micro-entrepreneurs – à compter du 1er janvier 2019, toute personne qui démarre une entreprise bénéficie de L’Accre, qui est une taxe progressive pour les trois premières années de travail sous ce statut.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici