Pendant plusieurs années, Station F avait le monopole de la formation de startupers en France. Avec l’arrivée d’Entrepreneur First, elle risque de perdre la côte auprès des apprenants. En effet, ce nouvel incubateur prévoit d’apporter de nombreuses innovations au monde de la création d’entreprises.

Station F, l’incubateur star de ces dernières années

À titre de rappel, l’inauguration officielle de Station F a eu lieu le 29 juin 2017. Elle a vu le jour grâce à une idée de Xavier Niel, le promoteur de Free. Il veut créer un campus où former de nouveaux dirigeants de start-ups. De nombreux coachs encadrent les apprenants afin de leur permettre d’atteindre leurs objectifs. Station F est réputée pour être l’une des plus grandes plateformes de formation du monde. Elle compte plus d’une vingtaine de programmes, dont le Founders Program. Plus qu’un lieu d’apprentissage, elle constitue un centre d’échange entre tous les startupers.

Parmi les partenaires de Station F, il y a Facebook et Microsoft. Ils collaborent avec des instituts supérieurs tels qu’INSEAD, EDHEC et HEC, d’associations professionnelles comme Le Numa ainsi que des entreprises de vente privée.

L’arrivée d’Entrepreneur First en France

Entrepreneur First est un spécialiste du deep tech londonien créé en 2011. Depuis quelques années, il étend ses activités à travers le monde. Il dispose alors de quelques représentants à Hong Kong et à Berlin. Le 5 juillet 2018, il annonce l’installation d’un bureau à Paris, dont l’ouverture officielle a eu lieu en octobre 2018. Ce projet est né grâce à une levée de fond effectuée auprès de bailleurs asiatiques, européens et américains. La somme réunie s’élève à 115 millions de dollars. 29 millions de dollars vont servir d’aide à la création de start-ups en France. En effet, elle risque de faire de l’ombre à la Station F de Xavier Niel. Il est important de noter que l’arrivée de cet incubateur entre dans le cadre d’une initiative gouvernementale.

L’avènement d’Entrepreneur First, une menace pour Station F

Contrairement aux autres incubateurs, Entrepreneur First se fixe un objectif unique qui est d’accompagner les jeunes talents dans leur projet. Elle motive chacun d’eux afin qu’il trouve un collaborateur qui partage leur vision. Pour les aider à démarrer rapidement leurs activités, elle leur octroie une indemnité mensuelle qui s’élève à 2 000 euros. Ces futurs fondateurs de start-up reçoivent cette somme de leur insertion au programme à leur sortie. Au total, un programme s’étend sur 6 mois et se subdivise en deux périodes de trois mois. Le premier trimestre est consacré à la composition des équipes et à la mise en forme du projet. Le second trimestre est pour le montage d’un plan marketing et l’organisation de la levée de fonds. À la fin de la formation, les startupers les plus performants obtiennent le soutien du programme Entrepreneur First Launch.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici