2020 marque une nouvelle décennie sous l’ère du tout numérique. Cette année le monde se digitalise un peu plus. Les entreprises sont invitées à surfer sur les tendances en matière de Web marketing. La recherche vocale est incontournable. D’autres trouvailles font aussi leurs entrées. Suivez le guide.

La recherche vocale devient indissociable du marketing digital

Selon l’estimation des analystes, la recherche vocale va peser 30 % du trafic à partir de 2020. Les internautes sont de plus en plus nombreux à consulter le Web sans avoir les yeux rivés sur l’écran. Siri, Alexa et les assistants vocaux du moment vont séduire d’autres catégories de client dès cette année. Les entreprises ont intérêt à adopter cette nouvelle approche basée sur la parole. Quelques ajustements s’imposent pour pouvoir en profiter. Google encourage les éditeurs à utiliser des mots-clés longue traîne. Pour cause, les internautes formulent des requêtes nettement plus élaborées que dans le passé. Les algorithmes ont évolué en conséquence. Ces robots peuvent désormais extraire les termes essentiels dans une longue phrase, voire toute une conversation. Les contenus devraient ainsi être articulés sur des questions. Autre aspect important du Web marketing, la recherche visuelle fait son chemin. Les usagers retrouvent des articles ou des sites à partir d’une image indexée sur Google.

Les micro-influenceurs apportent de nouvelles manières d’engager le public

Le temps des influenceurs sponsorisés est désormais révolu. Ces leaders d’opinion habitués aux fortes rémunérations cèdent leur place à d’autres catégories de prescripteur. Les internautes tournent le dos aux célébrités. Ces vedettes sont tenues leurs apporter des conseils, mais le doute plane sur leur honnêteté. Le marketing d’influence prend une nouvelle direction. La balle est dans le camp des blogueurs et de simples profils sur les réseaux sociaux. Le nombre de suiveurs compte moins que le taux d’engagement. Pour certains secteurs, une page avec 1000 fans peut déjà servir de support pour une marque. L’aspect mercantile de la Toile devient plus discret. Des contenus avec une vraie sont à commander chez les professionnels tels que http://dlentreprise.com/. Dans la même foulée, les publications courtes ont la côte. Une citation peut parfois suffire pour engager la cible. La brièveté est un critère essentiel puisque les internautes surfent majoritairement sur leur téléphone portable. Les sites friendly-mobile sont privilégiés par les moteurs de recherche. En d’autres mots, les pages doivent se charger rapidement et s’afficher sur un Smartphone basique.

La vidéo reste l’outil de persuasion le plus efficace

Les professionnels de la communication digitale choisissent la vidéo pour diverses raisons. La génération Z veut faire le moindre effort. La lecture demande du temps et les photos sont parfois mal interprétées. Les séquences d’images apportent le plus de clarté possible sur un sujet. De plus, la généralisation du réseau 4G permet la diffusion de contenus en streaming ou live. Cela dit, la concision reste une règle fondamentale. Un spot de 90 secondes a plus de chance de séduire qu’un reportage de 20 minutes. Les internautes se lassent rapidement d’un thème. À l’horizon 2023, les entreprises vont consacrer à la publicité jusqu’à 60 % de leur budget pour le développement numérique. Les bannières ainsi que les liens sur les sites influents constituent toujours une partie de ces dépenses. Des canaux plus classiques tels que le MMS ou le SMS vont encore continuer d’être exploités parallèlement aux médias sociaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici