Avoir un emploi bien rémunéré est essentiel afin de couvrir tous les besoins quotidiens. Néanmoins, un travail, bien que passionnant, peut devenir source de souffrance pour les salariés. C’est le cas du burn out, un terme anglais qui veut dire épuisement professionnel. Voici comment faire pour le prévenir.

Les méthodes efficaces pour se préserver du burn out au travail

Le burn out résulte généralement d’un stress chronique associé au travail. Il se manifeste par un épuisement émotionnel, l’indifférence ou le cynisme et la perte de satisfaction dans l’exécution de ses fonctions. Pour l’éviter, l’essentiel consiste à se prémunir contre le stress. Mais il faut d’abord faire attention à sa charge de travail. L’organisation doit surtout tenir compte des besoins des supérieurs, mais aussi de ses capacités et du temps disponible. De plus, il n’est pas recommandé de s’engager à trop de responsabilités. Être clément est aussi important notamment pour ceux ayant des tendances perfectionnistes. Pour mieux se détendre, des pauses régulières s’imposent même si on a un peu de retard.

La prévention burn out en entreprise consiste aussi à se faire accompagner et à bien s’entourer. Il ne faut pas hésiter à demander des conseils et de l’aide en cas de difficultés. En cas de problèmes personnels ou familiaux, il est judicieux de les évoquer avec ses collègues ou son supérieur. Ce dernier pourra en tenir compte et organiser la répartition des tâches en conséquence. L’employeur a également l’obligation de favoriser le bien-être au travail et de renforcer la sécurité du personnel. Pour cela, il est tenu de réaliser un diagnostic approfondi de la qualité de vie au travail. Il pourra ensuite proposer un plan d’action efficace et pertinent.

Connaître les principales causes de risques pour mieux prévenir

La meilleure prévention du syndrome d’épuisement professionnel commence par l’identification des causes et des facteurs de risque. Selon les chercheurs en psychologie sociale, la surcharge de travail constitue la première source du burn out. Le manque d’autonomie qui se traduit par le problème de contrôle par rapport aux contraintes de son métier peut aussi être à l’origine de cette situation. En outre, il y a le défaut d’esprit de groupe, l’interaction entre collègues étant essentielle. De la part de l’employeur, la question d’iniquité pourrait également frustrer les salariés. De même, l’absence de reconnaissance peut engendrer chez ces derniers un sentiment de négligence et d’incapacité.

La plupart des employés atteints de burn out n’ont pas vu venir la maladie. Et pourtant, le syndrome d’épuisement professionnel ne survient pas de façon brutale. Les signes précurseurs se manifestent petit à petit. Ainsi, afin de mieux le prévenir, il est important de tenir compte des signaux d’alerte. Il faut donc connaître ses symptômes. Les plus fréquents sont le manque de motivation à accomplir ses attributions, le sentiment de frustration et d’incompétence, le manque de confiance en soi, l’irritabilité et le saut d’humeur. Les personnes concernées peuvent également éprouver des difficultés à se concentrer. Côté physique, on note une fatigue intense, des maux de tête, un sommeil de mauvaise qualité ou encore une perte ou prise de poids excessive. Pour en savoir plus visitez Presence conseil.

Article précédentLiquidation d’une SARL : ce qu’il y a à savoir
Article suivantTop 3 des villes où entreprendre en 2021

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici