Le développement d’une entreprise est caractérisé par des investissements divers. Pour cela, vous serez amené à acheter ou à vendre une entreprise, selon vos besoins. Mais c’est une décision qui doit être assez réfléchie et analysée. Alors, avant de faire un encaissement ou de décaisser pour une entreprise, quelles sont les procédures à suivre ? Tout de suite les réponses !

Les procédures de rachat d’entreprise

Pour réduire le risque de perte lors du rachat d’entreprise, il est important de se poser les bonnes questions et suivre une démarche spécifique. 

Analysez vos besoins pour trouver la bonne entreprise à racheter

Lorsque vous êtes décidé à opter pour un rachat d entreprise, vous devez clairement identifier vos besoins en répondant à quelques questions :

  • Dans quelle branche d’activité souhaiteriez-vous exercer ?
  • Quels sont vos moyens financiers ?
  • Dans quelle zone géographique aimeriez-vous exercer ?
  • Quelle est la taille de l’entreprise recherchée et le type d’entreprise à racheter ?

Une fois que vous avez défini vos critères, vous pouvez partir à la recherche de l’entreprise à racheter.

Partez à la recherche de l’entreprise à racheter

Rechercher une entreprise à racheter ressemble à rechercher le bon profil pour un poste. En effet, vous devez éplucher les annonces à travers les sites dédiés au rachat et à la vente d’entreprise, dans les annuaires professionnels, sur les fiches fournisseurs, etc. 

Pour trouver la meilleure offre, il est déconseillé de se précipiter. Prenez le temps de faire le bilan, d’analyser les points forts et les points faibles de chaque entreprise. Mais cela n’exclut en rien une bonne réactivité de votre part pour ne pas laisser passer une opportunité.

Faites le bilan de l’entreprise à racheter

Lorsque vous avez trouvé une entreprise qui répond à vos critères, il est temps de faire le bilan de ce dernier. Cela signifie regrouper toutes les informations sur l’entreprise :

  • Ses points forts et ses faiblesses ;
  • La présentation de l’entreprise et les perspectives en vue ;
  • La clientèle ;
  • Le développement de l’entreprise depuis sa création jusqu’à ce jour ;
  • Le personnel de l’entreprise et son organigramme ;
  • Les raisons de la cession de l’entreprise ;
  • Le chiffre d’affaires.

Le résultat de cette analyse vous aidera à prendre votre décision. Suite à ce premier bilan, vous pouvez effectuer un audit d’acquisition. Le cabinet d’audit effectuera son bilan pour identifier si l’activité est intéressante et si vous pouvez poursuivre vos démarches.

Cette étape vous permettra également de négocier le prix de rachat auprès du propriétaire ou des actionnaires.

Effectuez le rachat de l’entreprise

Une fois les décisions prises, faites appel à un expert-comptable pour effectuer toutes les étapes de l’acquisition et monter les dossiers nécessaires :

  • Le montage juridique de votre plan de reprise ;
  • Le plan opérationnel de reprise et stratégie ;
  • Le montage financier ;
  • Un plan prévisionnel de reprise.

Une fois ces documents rédigés, vous pouvez conclure et signer le rachat de votre nouvelle entreprise. Toutefois, n’oubliez pas qu’une période de transition peut être nécessaire avant de prendre définitivement le relai.

Les procédures de vente d’entreprise

Que vous envisagez une vente ou un rachat d’entreprise, il est capital de bien mesurer l’ampleur de votre décision. 

Définissez votre plan entrepreneurial

Vous devez définir votre objectif avant de vendre. Quelles sont vos perspectives après la vente ? Quel est la valeur de votre entreprise et que souhaiteriez-vous faire de la somme obtenue ? Ces questions vous aideront à mieux vous lancer dans vos nouveaux projets entrepreneuriaux. 

Faites un diagnostic de votre entreprise

Tout comme pour un rachat d entreprise, faites évaluer les potentiels de votre entreprise. Tous les aspects et les critères de votre entreprise doivent être détaillés pour obtenir une offre optimale.

Trouvez le bon acheteur

Pour trouver le profil fiable, n’hésitez pas à analyser les perspectives et les moyens que votre potentiel acquéreur envisage de mettre en place. Le but est de permettre à l’entreprise de se développer tout en gardant certaines valeurs. 

Concluez la vente

Après avoir effectué le bilan de l’entreprise avec votre acheteur, vous pouvez rédiger le contrat pour la vente d’entreprise.

Article précédentQuel est le régime fiscal des micros entreprises ?
Article suivantTout savoir sur les sociétés de holding

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici