Souhaitez-vous devenir un agenceur de magasin ? Ce métier consiste à s’occuper de la finition et de la décoration d’un cadre de vie ou d’un lieu de travail. Quelles études devez-vous suivre pour faire ce genre de métier ? Quelles sont les compétences requises ? Les réponses à ces questions pourraient sûrement vous aider à ne pas vous tromper d’activité.

Description du métier d’un agenceur de magasin

S’occuper d’un poste d’agenceur de magasin requiert plusieurs savoir-faire en charpenterie, décoration, menuiserie ou en équipement électrique, etc. En effet, un agenceur a pour mission d’aménager l’intérieur d’une maison entière ou d’une pièce : magasin, bureaux, salle de bain, cuisine et d’autres locaux.

L’agencement d’un magasin passe en premier lieu par l’aménagement de l’espace de vente. L’installateur doit ainsi prendre en compte des principes de l’étalage, du mobilier d’agencement et la disposition des linéaires. Côté matériaux, il utilise le PVC, l’aluminium, le bois massif et des matériaux dérivés du bois. Tournevis, ponceuse, fils à plomb, perceuses et scie, tels sont les outils de prédilection d’un agenceur.

Ses principales missions

Les activités d’un agenceur de magasin sont surtout déterminées par son niveau de qualification. Il pourrait être à la fois travailleur manuel et concepteur d’espace. Selon l’organisation de la société, ce dernier peut assurer les types de travaux suivants :

  • lire et interpréter le plan d’aménagement afin de bien définir l’attente du client
  • réaliser une étude de marché
  • tracer les emplacements prévus et contrôler l’ensemble du matériel
  • organiser le chantier tout en planifiant l’installation et tous les transports
  • monter et assembler des étagères, présentoirs et aussi des cloisons
  • faire des retouches de finition
  • comparer l’exactitude des prix sur tous les rayons
  • garder un œil sur la livraison des marchandises
  • négocier des conditions avec tout fournisseur
  • tenir compte des registres de promotion

Savoir-faire et qualités requises

Comme tout travailleur qui se respecte, les horaires de travail restent réguliers et tout retard mérite des coups de collier. Toutefois, il faut souligner que l’agenceur ne travaille pas seul. Il se doit d’être compétent, plus actif et mobile puisque c’est un métier qui demande davantage d’efforts physiques.

Sur cette page, vous saurez les qualités souhaitées et les atouts indispensables pour faire ce métier d’agenceur. Il doit savoir s’organiser, conseiller, s’adapter, écouter et communiquer. Pour obtenir un meilleur résultat dans ce métier, il se doit également d’être créatif et rigoureux. Faire preuve de sens artistique constitue aussi un atout particulier. Par-dessus tout, il faut être très artistique et entreprenant pour réussir dans ce domaine.

Quelles sont les études à entreprendre avant d’exercer ce métier ?

En général, il n’y a pas de diplôme spécial pour devenir un agenceur de magasin. Néanmoins, il s’avère nécessaire d’acquérir un minimum de formation pour exercer ce métier. Il faut, par exemple, avoir en sa possession un BTS ou un CAP tels que le CAP menuisier aluminium, charpentier bois, ébéniste, arts du bois, menuisier installateur ou encore CAP menuisier fabricant de menuiserie.

Il est à remarquer que le niveau bac est exigé dans ce domaine : Bac pro aménagement, Bac pro technicien constructeur ou fabrication de bois et matériaux associés, Bac pro charpentier, BP menuisier aluminium verre. De plus, l’agenceur doit avoir de bonnes connaissances en calcul, en dessin, en stratégie de vente et surtout en techniques de merchandising.

Cette carrière évolue-t-elle ?

Effectivement, à plus long terme, vous pourrez monter votre propre société tout en formant une équipe d’agenceur de magasin spécialisée dans le réaménagement des magasins. Évidemment, vous devez d’abord travailler en tant que salarié afin de multiplier votre expérience dans le domaine.

Ensuite, en quelques années, vous pourrez vous évoluer vers des chantiers plus difficiles jusqu’à encadrer toute une équipe d’installateurs. Les revenus de l’agenceur de magasin à son propre compte dépendent du nombre de commandes. Le salaire peut évoluer avec une certaine expérience, mais au début, le travailleur peut toucher jusqu’à 1720 euros bruts par mois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici